Article récent

  • 23 mai 2019 : rendez-vous chez Pax pour...

    Tue, 14 May 2019

    A l'occasion du lancement officiel de leur collection, HELMo et Edipro ont le plaisir d'inviter enseignants, chercheurs et professionnels à ...

    23 mai 2019 : rendez-vous chez Pax pour découvrir notre nouvelle collection !

    Posted by Isabella Fanara

    0 Commentaire

  • L’édition belge professionnelle se...

    Wed, 8 May 2019

    Ce 6 mai, Corporate Copyright s.a., maison d’édition bruxelloise fondée en 1990, a acquis la totalité des actions d&rsqu...

    L’édition belge professionnelle se consolide (communiqué de presse)

    Posted by Isabella Fanara

    0 Commentaire

  • Le 23 avril, tout le monde lit !

    Thu, 18 Apr 2019

    Ce 23 avril, à l’occasion de la Journée mondiale du Livre, l’ADEB, les éditeurs de jeunesse et la Foire du Livre d...

    Le 23 avril, tout le monde lit !

    Posted by Isabella Fanara

    0 Commentaire

  • Le nouveau code des sociétés et...

    Mon, 11 Mar 2019

    La nouvelle édition du Code des Sociétés prochainement chez edi.pro

    Le nouveau code des sociétés et des associations est enfin arrivé !

    Posted by Isabella Fanara

    0 Commentaire

Commentaire récent

Il n'y a pas de commentaire

Trois questions à Alexiane Wyns, auteure de "Protection des données personnelles & PME"

Trois questions à Alexiane Wyns, auteure de

RGPD, une menace ou une opportunité pour les PME ?

Tout dépend du point de vue que l’on adopte et de la manière dont on protégeait les données personnelles avant le RGPD, mais je dirais qu’il s’agit à la fois d’une opportunité certaine et d’une menace potentielle.

C’est une opportunité certaine car le RGPD permet aux entreprises de se positionner comme étant des acteurs sérieux de l’économie numérique, se différenciant ainsi des arnaqueurs adeptes de pratiques déloyales en tous genres. Aujourd’hui le citoyen n’est plus dupe et est de plus en plus attentifs à la protection de ses données.

Cela peut aussi représenter une menace potentielle car d’une part, les sanctions en cas de violation au RGPD peuvent s’avérer fatales pour une petite entreprise ; et d’autre part, parce que le risque de se faire poursuivre en justice par des personnes concernées ou des concurrents augmente avec le RGPD par rapport à la législation antérieure.

 

Qu’en est-il des données récoltées avant le 25 mai 2018?

Les données collectées avant le 25 mai 2018 devaient déjà répondre aux exigences de la législation applicable avant l’entrée en application du RGPD. En pratique, on constate toutefois que de nombreuses entreprises se souciaient peu de la protection des données à caractère personnel. Si la collecte et le traitement des données nécessitaient un consentement et que ce consentement ne répondait pas aux exigences contenues dans le RGPD, il est recommandé d’obtenir un nouveau consentement conforme au RGPD. Ceci étant, d’autres bases légales permettent de justifier la collecte et le traitement de données sans que le consentement ne soit nécessaire.

 

La date fatidique du 25 mai est dépassée, est-il encore temps de se mettre à jour ?

Bien évidemment ! Mieux vaut tard que jamais, comme on dit. Au-delà de la mise à jour indispensable pour mettre son entreprise en conformité avec les nouvelles dispositions légales, le RGPD est surtout voué à s’intégrer dans les entreprises à long terme. Pour ne citer qu’eux, des concepts tels que la « protection par défaut » et la « protection dès la conception » d’un nouveau projet impliquent que l’on réfléchisse à la protection des données au quotidien. Il ne s’agit donc pas d’une opération « one shot » de mise en conformité mais bien de nouveaux réflexes à acquérir et à implanter au sein de toute organisation collectant et traitant des données à caractère personnel.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la fiche du livre

Thu, 14 Jun 2018

Publié parIsabella Fanara

0 Commentaire

Commentaire (0)

Ecrire un commentaire

Reload

Continuer